HLADIK Murielle


Nom : HLADIK 
Prénom : Murielle 
Titre : Architecte DPLG ; Docteur en philosophie. Maître-assisant associé
Université et laboratoire de rattachement : Laboratoire de recherche sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie (LLCP, Université de Paris 8) 
Disciplines : Esthétique, histoire et théorie de l’architecture.

Fonctions : Enseignant /Chercheur 
Etablissement d’enseignement : Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Saint-Etienne (Maître-assisant associé) 
Doctorat : oui.
HDR : non.

Adresse  :
113 rue Saint Antoine. 75004 PARIS 
Tél : (+33) (0)1 42 78 10 70
E-mail : m.hladik@wanadoo.fr

Adresse professionnelle  :
Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Saint-Etienne (ENSASE)
7, rue Etienne Dolet BP 94 42003 Saint-Étienne Cedex 1
Tél. : 04 77 42 35 42 Fax : 04 77 42 35 40
e-mail : murielle.hladik@st-etienne.archi.fr

Thématiques et périodes des principaux travaux de recherche : 
1. Esthétique de la dégradation et perception du temps 
2. De la ruine ou de l’absence dans l’architecture et l’art des jardins
3. Monuments et lieux de mémoire au Japon

Langues pratiquées : 
Anglais : lu, écrit et parlé ; japonais : lu, parlé ; allemand : parlé.


Bibliographie complète : 

Ouvrages :
Traces et fragments dans l’esthétique japonaise (Ouvrage publié avec le support de la Fondation de France et de la Fondation du Japon) Wavre, Mardaga (Collection « Architecture » dirigée par Jean-Philippe Garric), 2008, 223 p. 
Présentation de l’ouvrage

Participation à des ouvrages collectifs :
“ Time Perception. The ineluctable Ageing of Material in Architecture ” In : Fiévé, N. & Waley, P. (eds.), Japanese Capitals in Historical Perspective. Place, Power and Memory in Kyoto, Edo and Tokyo, Surrey (UK), RoutledgeCurzon, 2003, pp. 257-279.

“ Cabanes, ermitages et pavillons de thé au Japon. Un modèle d’architecture rustique ”
 In : Brun, B., Dufour, A.-H., Picon, B. et Ribéreau-Gayon, M.-D. (sous la direction de), Cabanes, cabanons et campements. Formes sociales et rapport à la nature en habitat temporaire. Éditions de Bergier, 2001, pp. 39-49.

Participation à des colloques avec actes publiés (ou en cours de publication) :
“ Figure(s) de la ruine entre l’Est et l’Ouest ” In : McIntosh F. et Prungnaud J. (sous la dir. de), Les monuments du passé : traces et représentations d’une histoire dans la littérature, Actes du colloque international organisé par l’ALITHILA (Lille) (à paraître, 2008).
 
“ Temps et architecture — ou la perception esthétique de la dégradation à travers les artefacts architecturaux ”In : Griolet, P. et Lucken, M. (sous la direction de), Japon Pluriel 5. Actes du Cinquième colloque de la Société Française des Études Japonaises. Arles, ed. Philippe Picquier, 2004, pp. 235-244.

Articles : 

– “ Le temps à l’œuvre. Stratifications, contemporanéité et temporalités dans l’architecture et l’esthétique au Japon ” In :Cahiers thématiques N°7 (« Contemporanéité et temporalités »), École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille, 2008, pp. 18-29.
– “ Trace(s) du paysage. Monuments et « lieux de mémoire » au Japon ”
, Sociétés & Représentations (« Rémanences des passés »), n° 22, Octobre 2006, pp. 105-119.
– “ States of Matter ”, Kenchiku Zasshi (Revue de l’Ordre des Architectes au Japon), vol. 118, n° 1507, juillet 2003, pp. 40-41.
– “ Une architecture de l’impermanence ”, L’Architecture d’Aujourd’hui, n° 338, janv.-fév. 2002 (“ Japon ”), pp. 76-81.
 “ Figures de la ruine ”, L’Architecture d’Aujourd’hui, n° 331, nov.-déc. 2000 (“ Le Temps en Chantier ”), pp. 50-57. 
 “ Le pavillon de thé ”, L’Architecture d’Aujourd’hui, n° 328, juin 2000 (“ Micro-architecture ”), pp. 54-57.
– “ Serres et jardins d’hiver ”, L’Architecture d’Aujourd’hui, n° 321, mars 1999. pp. 102-106.


Actualité :
“ Casa da Musica – Melencolia ”, L’Architecture d’Aujourd’hui. n° 366, sep.- oct. 2006, pp. 90-91.
“ Musée de Luz ”, L’Architecture d’Aujourd’hui. n° 366, sep.- oct. 2006, pp. 64-67.
 “ Jardin botanique de Bordeaux ”, A.A. n° 348, sep.- oct. 2003, pp. 34-35.
“ Isamu Noguchi. Sculptural design ” (exposition MCJP), A.A. n° 342, sept.-oct. 2002, p. 16.
“ Surgery House & Sacrificio. Atelier Cinquième, architectes, K. Miyamoto ”, A.A. n° 338, janv. – fév 2002 (“ Japon ”), pp. 82-87.
“ Pavillon du Japon, City of Girls, par Kazuko Sejima et Ryue Nishizawa ” (Biennale de Venise), A.A. n° 330, sept-oct. 2000. pp. 62-63.
 “ Tadashi Kawamata aux Passavents d’Évreux ” (exposition), A.A. n° 327. avril 2000. p. 24.

Qualifications & prix : 

– Support de la Fondation pour l’étude de la langue et de la civilisation Japonaises, agissant sous l’égide de la Fondation de France, et de la Fondation du Japon en vue de la publication de l’ouvrage issu de la thèse « Traces et fragments dans l’esthétique japonaise. De la ruine ou de l’absence dans l’architecture et l’art des jardins » aux Editions Mardaga, dans la collection « architecture » dirigée par Jean-Philippe Garric (janvier 2008).
– Qualification du CNU (2006) – Section 18 (Arts, architecture et esthétique)
– Membre du Laboratoire de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie (LLCP, Université de Paris 8)- Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord.
– Membre du réseau JapARCHI (comité scientifique et comité d’organisation)
– Membre de la Société Française des Etudes Japonaises (Collège de France)
– Membre du Réseau-Asie (CNRS)