Appel à Communication⎜Journée d’étude : Tokyo 1964, les Jeux olympiques de la mémoire


Journée d’étude : Tokyo 1964, les Jeux olympiques de la mémoire

Les Jeux Olympiques de 1964 à Tokyo ont été l’occasion de profonds bouleversements. Premiers Jeux olympiques organisés en Asie, ils ont entraîné des transformations économiques, sociales et culturelles qui ont résonné pendant des décennies. Symbolisant aujourd’hui encore la prospérité des années 1960, ils fournissent un modèle que le gouvernement japonais voudrait en partie reproduire pour les prochains Jeux olympiques de 2020. Toutefois, comme l’a souligné Yoshimi Shun.ya, les JO de 1964 sont eux-mêmes la répétition des JO de Tokyo de 1940, projet annulé en raison de la situation internationale. Réexaminer, dans une perspective diachronique et pluridisciplinaire, les JO de Tokyo, permettrait de mieux cerner les enjeux de ceux qui vont s’ouvrir en 2020. Dans cette journée d’étude, l’accent sera mis en particulier sur les questions d’ordre culturel et mémoriel. On s’interrogera notamment sur la dimension symbolique des JO de Tokyo, sur les refoulés historiques qui les travaillent et sur la relation complexe qu’ils entretiennent avec la notion même d’après-guerre — cette parenthèse toujours ouverte que les JO de 1964 devaient pourtant fermer.

Les personnes intéressées par cette journée d’étude sont priées d’adresser une proposition de communication pour le 15 mars 2019 à l’adresse suivante : yves.cadot@gmail.com

Organisateurs : Anne Bayard-Sakai (Inalco), Yves Cadot (Université Toulouse Jean-Jaurès), Thomas Garcin (Université Paris-Diderot), Michael Lucken (Inalco)

Lieu : INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris – France
Date : 24 Mai 2019

Télécharger l’appel à communication


 

Workshop: Tokyo 1964, the Olympic Games of Memory

The 1964 Olympic Games in Tokyo were a time of great upheaval. First Olympic Games in Asia, they have brought about economic, social and cultural transformations that have resonated for decades. They still symbolize the prosperity of the 1960s and provide a model that the Japanese government would like to replicate for the upcoming 2020 Olympic Games. However, as shown by Yoshimi Shun’ya, the 1964 Olympics werethemselves the repetition of the 1940 Tokyo Olympics, a project canceled due to the international situation. Re-examining the Tokyo Olympics through a diachronic and multidisciplinary approach should shed new light on the issues revolving around the upcoming ones. Special emphasis will be put on cultural and memorial issues. We would like to particularly focus on the symbolic aspects of the Tokyo Olympics, on the repressed history that haunts them, on the complex relation they have with the very notion of post-war—this problematic (but still relevant) period that the 1964 Olympics were supposed, though, to bring to closure.

Organizers : Anne Bayard-Sakai (Inalco), Yves Cadot (Université Toulouse Jean-Jaurès), Thomas Garcin (Université Paris-Diderot), Michael Lucken (Inalco)

Interested participants are invited to send a communication proposal before March 15, 2019 to the following address: yves.cadot@gmail.com

Venue: INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris – France
Date: May 24, 2019

Download call for papers