Article en ligne⎜« Villes éponges ». Nouveaux regards sur la dévitalisation urbaine au Japon


Sophie Buhnik
Source : GIS Asie

« Le déclin des villes en marge des processus de métropolisation s’est récemment imposé comme une priorité de nombreux agendas nationaux, même en France, où une natalité élevée et des programmes d’équilibrage du territoire ont longtemps occulté la dévitalisation des villes petites et moyennes (Béal et al. 2017). L’émergence du déclin urbain dans les opinions nationales s’inscrit dans des débats sur ce qui est défini comme une néolibéralisation de l’action publique. Celle-ci est vue comme la cause majeure d’un développement de plus en plus inégal entre, d’une part, les métropoles gagnantes de stratégies d’attractivité soutenues par différentes institutions étatiques ou supra-étatiques, et d’autre part, les territoires dont le décrochage est accentué par des mesures d’austérité budgétaire, d’où un sentiment d’abandon qui bénéficierait au vote populiste. »

Lire la suite …