Les techniques de construction traditionnelles du Japon


par le professeur WATANABE Kazumasa
Dans les locaux du laboratoire AUS-LAVUE
15 rue du séminaire de Conflans 94220 Charenton le pont

29 octobre 2015, 10-12h :
« La structure Poteau-Poutre : Essai de raisonnement de la résistance, la résilience et la stabilité »

151029_cours_WatanabeEn observant les chars du festival de Gion qui s’entrechoquent, on est impressionné par la résistance aux impacts des structures poteaux-poutres dont ils sont constitués. Comme dans une maison, les structures se déforment largement, mais les membres ne cassent pas. Si un mur rigide est inclus dans la structure, elle a toutes chances de rompre. Cette flexibilité et la résilience de la structure sont obtenues par la souplesse des joints. Mais il est difficile d’expliquer pourquoi cette déformation ne produit pas des dégâts plus importants dans la structure. En lisant un article d’un jeune ingénieur de Cambridge, nous vient l’image que le bois est un matériau composé d’une multitude de petits ballons connectés entre eux. Au Japon existe un jouet d’enfant fait d’un ballon de papier pourvu d’un petit trou : il se rétracte quand on le pousse doucement du doigt sur sa surface, mais il se gonfle quand on le tape. Il se pourrait qu’à l’image du ballon, le bois se déforme par transport de masses lent, mais qu’il augmente sa rigidité si la vitesse de déformation est plus haute.