Ouvrage⎜Un siècle de banlieue japonaise : Au paroxysme de la société de consommation


Auteure : Cécile Asanuma-Brice
Préface : Augustin Berque
Éditions Métis Presses
Genève, 2019
304 p.
32 €
Sortie le 8 février 2019

Présentation de l’éditeur

L’auteure Cécile Asanuma-Brice est chercheuse en sociologie urbaine. Docteure de l’EHESS, elle est résidente permanente au Japon depuis 2000, année durant laquelle elle intègre l’école d’ingénierie de l’université de Chiba, au Japon. En 2005, elle participe à la création d’un bureau mêlant architecture et sociologie urbaine autour de l’architecte Maruyama Kinya, dont l’objectif est la sensibilisation à un autre urbain possible. Elle poursuit aujourd’hui ses recherches au centre de recherche sur le Japon contemporain de la Maison Franco-Japonaise (CNRS), ainsi qu’au sein du CLERSE (Université de Lille, CNRS). Le livre Ce livre apporte des informations inédites et précieuses sur le processus d’urbanisation de la banlieue japonaise et d’une façon plus générale, de l’impact de ce dernier sur le fonctionnement social au Japon. Afin de mener une réflexion en profondeur sur ces espaces, il présente une histoire complète de l’habitat urbain japonais, du XIXe siècle à nos jours, dans un pays où le capitalisme est à un stade avancé et où l’exposition aux désastres naturels est un facteur clé de la gestion de la population. L’ouvrage montre les étapes du phénomène de banlieusardisation à travers les principaux acteurs de l’urbanisation. Une description de l’occupation des différents logements et du fonctionnement social des quartiers permet en outre de comprendre l’évolution de la vie des banlieues. Comme le montre ce livre, ce phénomène de banlieusardisation se poursuit actuellement. Répondant à des logiques économiques strictes, les nouvelles formes de logements sont rapidement reprises par le secteur privé de la construction, qui les répandra sur l’ensemble du territoire. À mi-chemin entre la protection sociale et l’assujettissement économique, les cités de logements publics sont aujourd’hui, dans l’ensemble des sociétés postindustrielles, les lieux de drames sociaux les plus divers. Les documents originaux (photos) ou difficilement accessibles, même au Japon (photos anciennes, cartes), et les témoignages présents dans cet ouvrage sont particulièrement précieux. arguments | public •• Une analyse de la production de l’espace urbain nippon depuis le XIXe siècle jusqu’à la crise de la politique de logement qui a suivi le tremblement de terre de 2011. •• Un ouvrage qui offre de nombreuses clés de compréhension sur le fonctionnement social du Japon. •• Une iconographie riche et originale ainsi que de nombreux documents inédits illustrant les propos de l’auteure. •• Au-delà de l’exemple nippon, une interrogation de fond sur les politiques urbaines contemporaines des grandes métropoles mondiales au sein de la société du risque. •• Préface de l’orientaliste Augustin Berque. Cet ouvrage s’adresse aux chercheurs, aux professionnels et aux acteurs divers intéressés par l’histoire du logement urbain et ses mutations, ainsi que par l’histoire du Japon.

Bibliographie de l’auteure

Cécile Asanuma-Brice est chercheuse en sociologie urbaine. Docteure de l’EHESS, elle est résidente permanente au Japon depuis 2000, année durant laquelle elle intègre l’école d’ingénierie de l’université de Chiba, au Japon. En 2005, elle participe à la création d’un bureau mêlant architecture et sociologie urbaine autour de l’architecte Maruyama Kinya, dont l’objectif est la sensibilisation à un autre urbain possible. Elle poursuit aujourd’hui ses recherches au centre de recherche sur le Japon contemporain de la Maison Franco-Japonaise (CNRS), ainsi qu’au sein du CLERSE (Université de Lille, CNRS).