FIEVÉ Nicolas


Nom : Fiévé
Prénom : Nicolas
Titre ou fonction : Directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, Sciences historiques et philologiques, Chaire d’histoire de l’architecture et des jardins du Japon pré-moderne, directeur d’études délégué au bureau de Kyôto de l’Ecole Française d’Extrême-Orient (2009-2010).
Université et laboratoire de rattachement : Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO-UMR 8155, CNRS-EPHE-Université Paris Diderot – Collège de France)
Site internet : http://www.crcao.fr/
Discipline(s) : Histoire de l’architecture et de la ville japonaise

Adresse professionnelle : CRCAO – Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (UMR 8155), c/o Institut des Hautes Etudes Japonaises, Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris France
E-mail : nicolas.fieve@college-de-france.fr
Page web : http://www.crcao.fr/home.php?VARteam=Japon&VARid=2&fp=ok&fic=ok

Thématiques et périodes des principaux travaux de recherche  :
1. Urbanisme de Kyôto
2. Histoire des jardins et de l’architecture du thé du Japon pré-moderne
3. Espace architectural et urbain du Japon médiéval et pré-moderne


Bibliographie complète :

Monographie
(1996)   L’architecture et la ville du Japon ancien. Espace architectural de la ville de Kyôto et des résidences shôgunales aux XIVe et XVe siècles, Bibliothèque de l’Institut des hautes études japonaises, Collège de France/Université de Paris 7. Paris : Maisonneuve & Larose, 358 pages + 102 illustrations.


Direction d’ouvrage
(2008) Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains. Avant-propos de Kôichirô Matsuura, Préface de Jacques Gernet, Paris, Éditions de l’UNESCO/Éditions de l’Amateur, 2008, 528 pages, 207 cartes et 210 illustrations.
(2005) Nicolas Fiévé et Sekiko Matsuzaki-Petitmengin (dir.), Collection Kreitmann. L’aube du Japon moderne, vue par un officier français au cours des années 1876-1878. Rui Kurettoman korekushon. Furansu shikan ga mita kindai nihon no akebono. Institut des Hautes Études Japonaises / Équipe Civilisation japonaise du CNRS / Nihon toshokan kyôkai. Tôkyô : I.R.D. shuppansha, 298 pages + 269 photos (édition bilingue).
(2003) Nicolas Fiévé et Paul Waley (dir.), Japanese Capitals in Historical Perspective: Power, Memory and Place in Kyoto, Edo and Tokyo. London : Routledge-Curzon Press. 417 pages + 75 illustrations (réédition paperback en 2006).


Articles et contributions scientifiques
(2009) « Santé et longévité : la paix des jardins au Japon et en Chine », dans Comprendre les pensées de l’Orient, Hors série du Nouvel Observateur, n° 71, p. 80-83.
(2008) « Kyôto, une ville entre patrimoine architectural et développement urbain », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 21-27.
(2008) « Une ville et son modèle : de Chang’an à Heiankyô », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 47-52.
(2008) « L’architecture noble à l’époque de Heian », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 85-88.
(2008) « Les jardins aristocratiques », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 89-94.
(2008) « Les transformations morphologiques des quartiers populaires », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 121-126.
(2008) « Les représentations cartographiques de la ville à l’époque d’Edo », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 207-224.
(2008) « La protection des sites inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 301-306.
(2008) « La conservation du patrimoine et la préservation du paysage face au développement urbain », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 307-314.
(2008) « Les lieux de plaisir », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 369-378.
(2008) « Glossaire des termes d’urbanisme », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 487-494.
(2008) Nicolas Fiévé et Yamasaki Masafumi « La conservation des édifices classés au rang de bien culturel », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 293-300.
(2008) Nicolas Fiévé, Kumazawa Eiji et Yamasaki Masafumi « La conservation des édifices classés au rang de bien culturel », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyôto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Editions de l’UNESCO – Editions de l’Amateur, p. 251-266.
(2008) « L’architecture et les jardins des temples du pavillon d’Or et du pavillon d’Argent », dans Shôkokuji, Pavillon d’Or, pavillon d’Argent, Paris, Paris Musées – Petit Palais, p. 48-70.
(2007) « La préservation du paysage urbain de la ville de Kyôto au XXe siècle », dans Actes du colloques Cultures croisées France-Japon, Ôsaka, Université préfectorale d’Ôsaka, p. 119-140.
(2007)« Chang’an, model capital and model of capitals », dans Bruno Fayolles-Lussac et al (ed.), Xian, an ancient city in the modern world. Evolution of urban form 1949-2000, Paris, Editions Recherche/IPRAUS, p. 265-276.
(2007) « Rekishi toshi Kyôto no keikan hozon – dentô to shizen ni tsuite » (La conservation du paysage urbain à Kyôto, ville historique – sur les héritages et la nature), dans Ôtani (ed.), Kansai bunka kenkyû – Furansu kara mita rekishiteki toshi no keikan to kenchiku kûkan kôsei (Etudes sur la culture du Kansai : le paysage des villes historiques et le dispositif spatial de l’architecture vue de la France), Mukogawa, Mukogawa Kansai Culture Research Center, 7 pages.
(2007) Co-auteur avec Françoise Ged, Valérie Gélézeau, Sylvie Guichard-Anguis et Thierry Sanjuan (2003) « Introduction », dans Valérie Gélézeau et al., Tosi-uši ch’ang, kogušp hot’el, Séoul, Humanitas Publishing C., p. 15-23 (en coréen).
(2007) « Meiji sidae ilbon-uš teik’ok’u hot’el : košnch’uk-e nat’anan hyošndae-sošn, toshi kyošnggwan kušrigo chošngch’i kwošllyošk » (Pouvoir politique, modernité architecturale et paysage urbain dans le Japon de l’ère Meiji : l’Hôtel Impérial de Tôkyô), dans Valérie Gélézeau et al., Tosi-uši ch’ang, kogušp hot’el, Séoul, Humanitas Publishing C., p. 26-73 (en coréen).
(2006) « Les jardins japonais », dans Laurent Gervereau (dir.), Dictionnaire mondial des images, Paris, Éditions du Nouveau Monde, p. 284-286.
(2006) « Yôroppa to nihon ni okeru kenchiku bunkazai hozon ni tsuite no kôsatsu » (Réflexions sur la conservation des édifices classés biens culturels en Europe et au Japon), in Ochanomizu joshi daigaku (ed.), Hikakuteki nihongaku kenkyû no taiwa to shinka — Heisei 17nendo katsudô hôkokusho. Shinpojiumu-hen II (Exploration et dialogue autour des études comparatives sur le Japon. Actes des activités de l’année 2006 : colloques, vol. II ). Tôkyô : Ochanomizu kokuritsu joshi daigaku, p. 31-40 (en japonais).
(2006) « Une petite histoire de l’architecture du Japon de Meiji, vue à travers la collection de photos de Louis Kreitmann (1851-1914), polytechnicien et officier de l’armée de Terre, membre de la deuxième mission militaire française », in Ochanomizu joshi daigaku (ed.), 18-19 seki, Edo kara Tôkyô he : toshi bunka no kôchiku to hyôshô — Heisei 17nendo katsudô hôkokusho. Shinpojiumu-hen I (D’Edo à Tôkyô, XVIIIe-XIXe siècles, Construction et représentations d’une culture urbaine. Actes des activités de l’année 2006 : colloques vol. I). Tôkyô : Ochanomizu kokuritsu joshi daigaku, p. 199-205 (en français), « Rui kuretoman no shashin korekushon ni miru meiji no nihon kenchiku », p. 40-44 (en japonais).
(2005) « La ville et l’architecture japonaises en 1876 » 1876年に於ける日本の町と建築 (1876 nen ni okeru nihon no machi to kenchiku), in Nicolas Fiévé et Sekiko Matsuzaki-Petitmengin (dir.), Collection Kreitmann. L’aube du Japon moderne, vue par un officier français au cours des années 1876-1878 (Rui Kurettoman korekushon. Furansu shikan ga mita kindai nihon no akebono). Tôkyô : I.R.D. shuppansha, p. 207-216 (en japonais) et 253-265 (en français).
(2005) co-auteur avec S. Matsuzaki-Petitmengin de 256 notices de légende des photos de la collection Kreitmann (en collaboration avec S. Matsuzaki-Petitmengin), in Nicolas Fiévé et Sekiko Matsuzaki-Petitmengin (dir.), Collection Kreitmann. L’aube du Japon moderne, vue par un officier français au cours des années 1876-1878 (Rui Kurettoman korekushon. Furansu shikan ga mita kindai nihon no akebono). Tôkyô : IRD shuppansha,  p. 21-162 (en japonais) et 163-189 (en français).
(2003) co-auteur avec Françoise Ged, Valérie Gélézeau, Sylvie Guichard-Anguis et Thierry Sanjuan (2003) Introduction, in Thierry Sanjuan (dir.), Les grands hôtels en Asie. Modernité, dynamiques urbaines et sociabilités. Paris : Presses de la Sorbonne, p. 5-10.
(2003) « Pouvoir politique, modernité architecturale et paysage urbain dans le Japon de l’ère Meiji : l’Hôtel Impérial de Tôkyô », in Thierry Sanjuan (dir.), Les grands hôtels en Asie. Modernité, dynamiques urbaines et sociabilités. Paris : Presses de la Sorbonne, p. 13-53.
(2003) « Kyoto’s famous places: collective memory and monuments in the Tokugawa period », in Nicolas Fiévé and Paul Waley (eds.), Japanese Capitals in Historical Perspective: Power, Memory and Place in Kyoto, Edo and Tokyo. London : Routledge-Curzon Press, p. 153-171.
(2003) « Social discrimination and architectural freedom in the prostitution district of Kyoto », in Nicolas Fiévé and Paul Waley (eds.), Japanese Capitals in Historical Perspective: Power, Memory and Place in Kyoto, Edo and Tokyo. London : Routledge-Curzon Press, p. 67-99.
(2003) co-auteur avec Paul Waley, « Kyoto and Tokyo : Urban Histories in Parallels and Tangents », in Nicolas Fiévé and Paul Waley (eds.), Japanese Capitals in Historical Perspective: Power, Memory and Place in Kyoto, Edo and Tokyo. London : Routledge-Curzon Press, p. 1-37.
(2002) « Réflexions sur le processus d’imitation d’un modèle dans l’urbanisme du Japon ancien : de Chang’an à Heiankyô », in Roger Hagelstein et Paul Servais (dir.), Perceptions et organisation de l’espace : une comparaison Orient-Occident. Collection Rencontres Orient-Occident, n° 4. Louvain-la-Neuve : Academia-Bruylant, p. 47-76.
(2002) « Taisha-zukuri », « Tenchi-kongen-zukuri », « Tenshukaku », « Tenjiku-yô », « Tôgu-dô », « Shoin-zukuri » et « Sukiya » in Dictionnaire Historique du Japon. Paris : Maisonneuve & Larose (réédition des articles publiés en 1992 et 1993 à la Maison Franco-Japonaise).
(2001) « L’architecture japonaise au XIXe siècle », in L’histoire du développement scientifique et culturel de l’Humanité, volume VI : Le dix-neuvième siècle. Londres : UNESCO-Routledge.
(2000) « De Heiankyô à Kyôto : évolution urbaine et architecturale au cours du Moyen Âge », in Jean Englebert (dir.), Conférences du Céjul, Centre d’études japonaises de l’Université de Liège. Liège : Éditions du Céjul, p. 81-100.
(1999) « Patrimoine et architecture au Japon : note sur les mots du monument historique », in Régis Debray (dir.), L’abus monumental. Actes des Entretiens du Patrimoine, vol. IV, Ministère de la culture. Paris : Fayard, p. 323-345.
(1999)   « L’architecture traditionnelle et les jardins au Japon», in Encyclopaedia Universalis (nouvelle édition CD-Rom). Paris : Encyclopaedia Universalis.
(1998)   « Kyoto », in Encyclopaedia Universalis (nouvelle édition CD-Rom). Paris : Encyclopaedia Universalis.
(1998) « Nomenclature of the architectural ornamentations in medieval Japan », in Acta Universitatis Ouluensis, Humaniora, numéro spécial : « Japani : Culturi, Nainen, Murros ». Oulu (Finlande) : Publications de l’Université d’Oulu, p. 7-24.
(1998) « Origins of the Tea Pavilion », in Acta Universitatis Ouluensis, Humaniora,  numéro spécial : « Japani : Culturi, Nainen, Murros », Oulu (Finlande) : Publications de l’Université d’Oulu, p. 25-38.
(1997) « Le quartier de Shimabara. Planification urbaine et espaces discriminatoires dans le Japon des Tokugawa », in Le vase de béryl. Études sur la Chine et le Japon en hommage à Bernard Frank, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Études Japonaises du Collège de France. Arles : Éditions Philippe Picquier, p. 373-384.
(1997) « Nara, trésors bouddhiques du Japon ancien. Le temples du Kôfukuji », in Universalia 1997, « Culture et œuvres ». Paris : Encyclopaedia Universalis, p. 409-410.
(1996) « Japon, saveur et sérénité : la cérémonie du thé au Musée Cernuschi », in Universalia 1996, « Culture et œuvres ». Paris : Encyclopaedia Universalis, p. 418-419.
(1996) « Les pavillons du thé : philosophie et fonctionnalisme d’une architecture », in Christine Shimizu (dir.), Les arts de la cérémonie du thé. Dijon : Éditions Faton, p. 48-85.
(1995) « Le récit sur les hauts lieux de la capitale. Essai sur le rôle du meisho dans la constitution d’une ville-mémoire », in Japon pluriel. Actes du premier colloque de la Société Française des Etudes Japonaises. Arles : Éditions Philippe Picquier, p. 305-318.
(1995) « Nascita della città moderna in Giappone: il popolo di Kyoto e la formazione dello spazio urbano » (Émergence de la ville moderne au Japon : le rôle du peuple de Kyôto dans la formation de l’urbain), in Storia urbana. Rivista di studi sulle trasformazioni della città e del territorio in età moderna. Anno XIX, n° 70 : Città dell’Estremo Oriento: Kyoto, Tokyo, Shanghay, Seul. Franco Ageli (ed.), p. 3-28 (en italien).
(1994) « Le livre des ornementations en usage à la Retraite des collines de l’Est, traduction de l’Okazarisho de Sôami », in Artibus Asiae, volume 54-3/4, Museum Rietberg Zurich – Smithsonian Institution Washington, p. 296-326.
(1993) « Oppositions structurantes de l’espace habité dans les palais shôgunaux de l’époque de Muromachi. Essai d’anthropologie architecturale sur le formel et l’informel dans l’espace résidentiel au Japon », in Asies 2 : Aménager l’espace, Centre de Recherches sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne. Paris :  Publications de l’Université de Paris-Sorbonne, p. 103-122.
(1993) « Les incendies de Kyôto dans le Japon ancien », in Cahiers μ, journal du laboratoire des Théories et Mutations Urbaines, URA-CNRS 1244, Institut Français d’Urbanisme. Marne-la-Vallée : Cahiers de l’I.F.U. n° 6 et 7, septembre – décembre  1993, p. 4-16.
(1993) « Taisha-zukuri », « Tenchi-kongen-zukuri », « Tenshukaku », « Tenjiku-yô » et « Tôgu-dô », in Dictionnaire Historique du Japon, Fasc. XIX : Lettres T. Publications de la Maison Franco-Japonaise. Tôkyô : Kinokuniya, p. 22, 73, 77, 84, 117-118.
(1992) 現代のカオスからやがてクラシカルな時代に移行するだろう « Gendai no kaosu kara, yagate kurashikaruna jidai ni ikô suru darô » (Après le chaos actuel, nous entrons vraisemblablement dans période [d’urbanisme] classique), in Japan Landscape, n° 23 (1992-8), p. 41-42 (en japonais).
(1992) « Shoin-zukuri » et « Sukiya », in Dictionnaire Historique du Japon, Fasc. XVIII : Lettres S, Publications de la Maison Franco-Japonaise. Tôkyô : Kinokuniya, p. 80-81 et 157.
(1992) « Urban Evolution of the City of Heiankyo — a Study of the Iconographic Sources » Part 2, in Japan Forum, Journal of the British Association for Japanese Studies, vol IV, Number 2. Oxford : Oxford University Press, p. 285-304 (en anglais).
(1992) « Urban Evolution of the City of Heiankyo — a Study of the Iconographic Sources » Part 1, in Japan Forum, Journal of the British Association for Japanese Studies, vol IV, Number 1. Oxford : Oxford University Press, p. 91-107 (en anglais).
(1991) « Espace architectural dans le Japon des époques classique et médiévale : l’exemple des résidences de l’aristocratie et de la caste des militaires », in Architecture & Comportement, vol. 7, n° 3, Lausanne, p. 205-232.

Comptes rendus de lecture
(2008) « Capitalscapes. Folding Screens and Political Imgination in Late Medieval Kyoto, par Matthew Philip McKelway, Honolulu, University of Hawai’i Press, 2006 », dans Cipango – Cahiers d’études japonaises, n° 15, p. 238-245.
(1999) « L’architecture et ses modèles en Asie du sud-est, de Jacques Durmarçay », in Bulletin de L’École Française d’Extrême-Orient, n° 86, p. 480-483.
(1998) « Tachibana no Toshitsuna, De la création des jardins  (traduction du Sakuteiki, texte présenté, traduit et annoté par M. Vieillard-Baron, illustré par Sylvie Brosseau. Maison Franco-Japonaise, Tôkyô », in Cipango – Cahier d’études japonaises, n° 8, p. 246-255.
(1997) « Morse Sylvester Edwars : Les maisons japonaises et leur environnement (traduit de l’américain puis adapté par Marie et Claude Burgeon), Éditions Kimé, Paris 1996, 343 pages », in Arts Asiatiques, tome 52-97, p. 166-167.