FIEVÉ Nicolas


Nom : Fiévé
Prénom : Nicolas
Titre / Fonction : Directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, Sciences historiques et philologiques, Chaire d’histoire de l’architecture et des jardins du Japon pré-moderne, directeur d’études délégué au bureau de Kyôto de l’Ecole Française d’Extrême-Orient (2009-2010).
Université et laboratoire de rattachement : Ecole pratique des hautes études, section des Sciences historiques et philologiques, chaire d’Histoire de l’architecture et des jardins du Japon / Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO-UMR 8155, CNRS-EPHE-Université Paris Diderot – Collège de France): http://www.crcao.fr/

Discipline(s) : histoire de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage et des jardins du Japon

Diplômes :

Architecte DPLG, 1984
Doctorat d’études de l’Extrême-Orient (études japonaises), 1993
HDR : 2007

Coordonnées professionnelles :

Adresse : CRCAO – Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (UMR 8155), c/o Institut des Hautes Etudes Japonaises, Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris France
Téléphone :
E-mail : nicolas.fieve@ephe.sorbonne.fr ; nicolas.fieve@college-de-france.fr
Page web : http://www.crcao.fr/home.php?VARteam=Japon&VARid=2&fp=ok&fic=ok

Thématiques et périodes des principaux travaux de recherche  :

  1. Architecture palatiale et des pavillons de thé du Japon médiéval
  2. Histoire de l’architecture et des jardins du Japon pré-moderne
  3. Villas et retraites de lettrés
  4. Histoire de l’urbanisme de Kyoto

Langues pratiquées et niveau :

Français, japonais ancien et moderne, anglais, chinois classique


Bibliographie complète

Ouvrage

  1. L’architecture et la ville du Japon ancien. Espace architectural de la ville de Kyōto et des résidences shōgunales aux XIVe et XVe siècles, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Études Japonaises du Collège de France, Paris, Maisonneuve & Larose, 1996, 358 pages, 102 illustrations.
    Prix Herbert Allen Giles, décerné par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
    Prix Shibusawa-Claudel, décerné par le Journal Mainichi et l’Ambassade du Japon à Paris

Direction d’ouvrages

  1. Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains. Avant-propos de Matsuura Kōichirō, Secrétaire général de l’UNESCO, préface de Jacques Gernet, Membre de l’Institut, Paris, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, 528 pages, 207 cartes.
    Prix Joseph Carroll, décerné par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
  2. Nicolas Fiévé et Paul Waley (dir.), Japanese Capitals in Historical Perspective: Power, Memory and Place in Kyoto, Edo and Tokyo, London, Routledge-Curzon Press, 2003, 417 page, 75 illustrations (réédition paperback en 2006).
  3. Nicolas Fiévé et Sekiko Matsuzaki-Petitmengin (dir.), Collection Kreitmann. L’aube du Japon moderne, vue par un officier français au cours des années 1876-1878, Institut des Hautes Études Japonaises, Tōkyō, I.R.D. shuppansha, 2005, 298 page, 269 photos.
  4. Nicolas Fiévé et Benoît Jacquet (dir.), Vers une modernité architecturale et paysagère. Modèles et savoirs partagés entre le Japon et le monde occidental, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Études Japonaises du Collège de France, Paris, Collège de France, 2013, VII, 333 pages.

Chapitre d’ouvrages

  1. « Le récit sur les hauts lieux de la capitale. Essai sur le rôle du meisho dans la constitution d’une ville-mémoire », dans Japon pluriel. Actes du premier colloque de la Société Française des Etudes Japonaises, Arles, Éditions Philippe Picquier, 1995, p. 305-318.
  2. « Les pavillons du thé : philosophie et fonctionnalisme d’une architecture », dans Christine Shimizu (dir.), Les arts de la cérémonie du thé, Dijon, Éditions Faton, 1996, p. 48-85.
  3. « Le quartier de Shimabara. Planification urbaine et espaces discriminatoires dans le Japon des Tokugawa », dans Jacqueline Pigeot et Hartmut Rotermund (dir.), Le vase de béryl. Études sur la Chine et le Japon en hommage à Bernard Frank, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Études Japonaises du Collège de France, Arles, Éditions Philippe Picquier, 1997, p. 373-384.
  4. « Patrimoine et architecture au Japon : note sur les mots du monument historique », dans Régis Debray (dir.), L’abus monumental, Actes des Entretiens du Patrimoine, Ministère de la culture, Paris, Fayard, 1999, p. 323-345.
  5. « Réflexions sur le processus d’imitation d’un modèle dans l’urbanisme du Japon ancien : de Chang’an à Heiankyō », dans Roger Hagelstein et Paul Servais (dir.), Perceptions et organisation de l’espace : une comparaison Orient-Occident. Collection Rencontres Orient-Occident, n° 4, Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant, 2002, p. 47-76.
    Co-auteur avec Paul Waley, « Kyoto and Tokyo : Urban Histories in Parallels and Tangents », dans Nicolas Fiévé et Paul Waley (dir.), Japanese Capitals in Historical Perspective: Power, Memory and Place in Kyoto, Edo and Tokyo, London, Routledge-Curzon Press, 2003, p. 1-37 (en anglais).
  6. « Social discrimination and architectural freedom in the prostitution district of Kyoto », dans Nicolas Fiévé et Paul Waley (dir.), Japanese Capitals in Historical Perspective: Power, Memory and Place in Kyoto, Edo and Tokyo, London, Routledge-Curzon Press, 2003, p. 67-99 (en anglais).
  7. « Kyoto’s famous places: collective memory and monuments in the Tokugawa period », dans Nicolas Fiévé et Paul Waley (dir.), Japanese Capitals in Historical Perspective: Power, Memory and Place in Kyoto, Edo and Tokyo, London, Routledge-Curzon Press, 2003, p. 153-171 (en anglais).
  8. Co-auteur avec Françoise Ged, Valérie Gélézeau, Sylvie Guichard-Anguis et Thierry Sanjuan, « Introduction », dans Thierry Sanjuan (dir.) Les grands hôtels en Asie. Modernité, dynamiques urbaines et sociabilités, Paris, Presses de la Sorbonne, 2003, p. 5-10.
  9. « Pouvoir politique, modernité architecturale et paysage urbain dans le Japon de l’ère Meiji : l’Hôtel Impérial de Tōkyō », dans Thierry Sanjuan (dir.), Les grands hôtels en Asie. Modernité, dynamiques urbaines et sociabilités, Paris, Presses de la Sorbonne, 2003, p. 13-53.
  10. « La ville et l’architecture japonaises en 1876 », « 1876年に於ける日本の町と建築 », dans Nicolas Fiévé et Sekiko Matsuzaki-Petitmengin (dir.), Collection Kreitmann. L’aube du Japon moderne, vue par un officier français au cours des années 1876-1878, Tōkyō, I.R.D. shuppansha, 2005, p. 207-216 (en japonais) et p. 253-265 (en français).
  11. « La préservation du paysage urbain de la ville de Kyōto au XXe siècle », dans Catherine Mayaux (dir.), France-Japon Regards croisés. Échanges littéraires et mutations culturelles, Bern, Peter Lang, 2007, p. 119-140.
  12. « Chang’an, model capital and model of capitals », dans Bruno Fayolles-Lussac (dir.), Xian, an ancient city in the modern world. Evolution of urban form 1949-2000, Paris, Editions Recherche–IPRAUS, 2007, p. 265-276.
    Co-auteur avec Françoise Ged, Valérie Gélézeau, Sylvie Guichard-Anguis et Thierry Sanjuan, « Introduction », dans Valérie Gélézeau et al., Tosi-ŭi ch’ang, kogŭp hot’el, Séoul, Humanitas Publishing C., 2007, p. 15-23 (en coréen).
  13. « Meiji sidae ilbon-ŭ teik’ok’u hot’el : kŏnch’uk-e nat’anan hyŏndae-sŏn, toshi kyŏnggwan kŭrigo chŏngch’i kwŏllyŏk » (Pouvoir politique, modernité architecturale et paysage urbain dans le Japon de l’ère Meiji : l’Hôtel Impérial de Tōkyō), dans Valérie Gélézeau et al. (dir.), Tosi-ŭi ch’ang, kogŭp hot’el, Séoul, Humanitas Publishing C., 2007, p. 26-73 (en coréen).
  14. « Kyōto, une ville entre patrimoine architectural et développement urbain », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 21-27.
  15. « Une ville et son modèle : de Chang’an à Heiankyō », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 47-52.
  16. « L’architecture noble à l’époque de Heian », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 85-88.
  17. « Les jardins aristocratiques », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 89-94.
  18. « Les transformations morphologiques des quartiers populaires », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 121-126.
  19. « Les représentations cartographiques de la ville à l’époque d’Edo », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 207-224.
  20. « L’architecture palatiale et les jardins des shōguns Ashikaga », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 133-140.
  21. « La protection des sites inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 301-306.
  22. « La conservation du patrimoine et la préservation du paysage face au développement urbain », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 307-314.
  23. « Les lieux de plaisir », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Centre du Patrimoine Mondial, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 369-378.
  24. Co-auteur avec Yamasaki Masafumi, « La conservation des édifices classés au rang de bien culturel », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 293-300.
  25. Co-auteur avec Kumazawa Eiji et Yamasaki Masafumi, « Les zones de désignation de l’utilisation du sol et l’implantation du bâti contemporain », dans Nicolas Fiévé (dir.), Atlas historique de Kyōto. Analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de ses paysages urbains, Paris, Éditions de l’UNESCO – Éditions de l’Amateur, 2008, p. 251-266.
  26. « L’architecture et les jardins des temples du pavillon d’Or et du pavillon d’Argent », dans Shōkokuji, Pavillon d’Or, pavillon d’Argent, Paris, Paris Musées – Petit Palais, 2008, p. 48-70.
  27. « 西洋思想における「感性」概念について―あるフランス人建築史家が日本の家と庭の伝統的な風景に見た感性表現 [Seiyō shisō ni okeru “kansei” gainen ni suite – aru furansu-jin kenchikushi-ka ga nihon no ie to niwa no dentō-teki na fūkei ni mita kansei hyōgen] » (Le concept de kansei [sensibilité] dans la philosophie occidentale – expression du kansei dans le paysage de la maison japonaise et de son jardin, à travers la perception d’un historien français de l’architecture), Kansei tetsugaku 感性 (Revue de philosophie de la sensibilité), 2010, vol. 10, p. 5-44 (en japonais).
  28. « 日本の文化財とフランスの‘monument historique‘の概念について» (Sur la conception du « bien culturel » au Japon et celle du « monument historique » en France), dans Momoyama gakuin daigaku (éd.), Bunkazai hozon shūfuku shinpojiumu – kenchikubutsu sōshoku saishiki 文化財保存修復シンポジウム –– 建築物装飾彩色 (Symposium sur la restauration des biens culturels –– la peinture des ornements d’un édifice architectural), Ōsaka, Momoyama gakuin daigaku – St Andrew University, 2012, p. 21-24 (en japonais).
  29. « Espace architectural, paysages légendaires et expression de la nature dans l’habitat noble de l’époque de Heian », dans Inaga Shigemi et al. (éd.), International Research Symposium Proceedings, volume 43, Numéro spécial : Pour un vocabulaire de la spatialité japonaise, Kyōto, Nichibunken, 2012, p. 93-110.
  30. Avec Benoît Jacquet, « De l’architecture et du paysage : échanges artistiques et intellectuels entre l’Europe, les États-Unis et le Japon, dans Nicolas Fiévé et Benoît Jacquet (dir.), Vers une modernité architecturale et paysagère. Modèles et savoirs partagés entre le Japon et le monde occidental, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Études Japonaises du Collège de France, Paris, Collège de France, 2013, p. 1-17.
  31. « Les sources japonaises des premiers ouvrages publiés en Europe et aux États-Unis sur les jardins japonais : Landscape Gardening in Japan (1893), de Josiah Conder ; The Gardens of Japan (1928), de Harada Jirō ; Art of the Landscape Gardens in Japan (1935), de Tamura Tsuyoshi », dans Nicolas Fiévé et Benoît Jacquet (dir), Vers une modernité architecturale et paysagère. Modèles et savoirs partagés entre le Japon et le monde occidental, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Études Japonaises du Collège de France, Paris, Collège de France, 2013, p. 19-48.
  32. « Les manuscrits médiévaux sur l’art des jardins », dans Michel Vieillard-Baron, Cécile Sakai et Daniel Struve (dir.), Les rameaux noués. Mélanges offerts à Jacqueline Pigeot, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Études Japonaises du Collège de France, Paris, Collège de France, 2013, p. 127-151.
  33. « La représentation de mondes en miniature dans l’architecture et les jardins japonais », dans Benoît Jacquet et al. (dir.), Dispositifs et notions de l’architecture japonaise, Lausanne, Presses de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, 2014, p. 53-78.
  34. « Legendary Landscape at the Kitayama Palace », dans Kären Wigen, Sugimoto Fumiko, and Cary Karacas (ed.), Cartographic Japan. A History in Maps, Chicago and London, The University of Chicago Press, 2016, p. 116-120 (en anglais).
  35. « As primeiras obras sobre jardins japonese publicadas no Occidente », dans Ana Duarte Rodrigues (dir.), Uma história de jardins. A sua arte na tratadística e na literatura, Biblioteca Nacional de Portugal – Centro de História da Arte e Investigação Artística da Universidade de Évora (CHAIA), Lisboa, Caleidoscópio, 2016, p. 139-168 (en portugais).
  36. Préface de l’ouvrage de Corinne Tiry-Ono L’architecture des déplacements. Gares ferroviaires au Japon, coll. Archigraphy, Gollion, Infolio éditions, 2018, p. 13-24.
  37. « Kitamura Enkinsai, Akisato Ritō, Tsukiyama teizō-den (ou Tsukiyama niwa-zukuri den) [Enseignement sur l’aménagement des jardins en montagnes artificielles] (1828) », dans Michael Jakob (dir.), Des jardins & des livres, Genève, Fondation Martin Bodmer, Mētis Presses, 2018, p. 142-143.
  38. « Les livres de savoirs et de techniques sur l’art des jardins japonais », dans Michael Jakob (dir.), Des jardins & des livres, Genève, Fondation Martin Bodmer, Mētis Presses, 2018, p. 3-10.
  39. « Conservation du patrimoine architectural et préservation du paysage urbain dans le Kyōto du XXe siècle », dans Valérie Gélézeau (dir.), Sŏrabŏl. Des capitales de la Corée, coll. Cahiers d’études coréennes, Paris, Collège de France, 2018, p. 291-318.

Articles

  1. « Espace architectural dans le Japon des époques classique et médiévale : l’exemple des résidences de l’aristocratie et de la caste des militaires », Architecture & Comportement, vol. 7, no 3, Lausanne, 1991, p. 205-232.
  2. « Urban Evolution of the City of Heiankyo — a Study of the Iconographic Sources » Part 1, Japan Forum, Journal of the British Association for Japanese Studies, vol. IV, Number 1, Oxford, Oxford University Press, 1992, p. 91-107 (en anglais).
  3. « Urban Evolution of the City of Heiankyo — a Study of the Iconographic Sources » Part 2, Japan Forum, Journal of the British Association for Japanese Studies, vol. IV, Number 2, Oxford, Oxford University Press, 1992, p. 285-304 (en anglais).
  4. « Les incendies dans l’histoire urbaine de Kyōto », Cahiers μ, journal du laboratoire des Théories et Mutations Urbaines, Institut Français d’Urbanisme, Marne-la-Vallée, Cahiers de l’I.F.U. no 6 et 7, septembre – décembre 1993, p. 4-16.
  5. « Oppositions structurantes de l’espace habité dans les palais shōgunaux de l’époque de Muromachi. Essai d’anthropologie architecturale sur le formel et l’informel dans l’espace résidentiel au Japon », dans F. Blanchon (éd.), Asies 2, Aménager l’espace, Paris, Publications de l’Université de Paris-Sorbonne, 1993, p. 103-122.
  6. « Le livre des ornementations en usage à la Retraite des collines de l’Est, traduction de l’Okazarisho de Sōami », Artibus Asiae, Museum Rietberg Zurich -Smithsonian Institution Washington, volume 54-3/4, 1994, p. 296-326.
  7. « Nascita della città moderna in Giappone: il popolo di Kyoto e la formazione dello spazio urbano » (Émergence de la ville moderne au Japon : le rôle du peuple de Kyōto dans la formation de l’urbain), Storia urbana. Rivista di studi sulle trasformazioni della città e del territorio in età moderna. Anno XIX, n° 70, Numéro spécial, Franco Ageli (éd.), Città dell’Estremo Oriento: Kyoto, Tokyo, Shanghay, Seul, 1995, p. 3-28 (en italien).
  8. « Le récit sur les hauts lieux de la capitale. Essai sur le rôle du meisho dans la constitution d’une ville-mémoire », dans Japon pluriel. Actes du premier colloque de la Société Française des Etudes Japonaises, Arles, Éditions Philippe Picquier, 1995, p. 305-318.
  9. « Origins of the Tea Pavilion », Acta Universitatis Ouluensis, Humaniora, numéro spécial : « Japani : Culturi, Nainen, Murros », Oulu (Finlande), Publications de l’Université d’Oulu, 1998, p. 25-38 (en anglais).
  10. « Nomenclature of the architectural ornamentations in medieval Japan », Acta Universitatis Ouluensis, Humaniora, numéro spécial : « Japani : Culturi, Nainen, Murros », Oulu (Finlande), Publications de l’Université d’Oulu, 1998, p. 7-24 (en anglais).
  11. « ルイ・クレットマンの写真コレクションに見る明治期の日本建築 [Rui kuretoman no shashin korekushon ni miru meiji no nihon kenchiku] » (Une petite histoire de l’architecture du Japon de Meiji, vue à travers la collection de photos de Louis Kreitmann (1851-1914), polytechnicien et officier de l’armée de Terre, membre de la deuxième mission militaire française), dans Ochanomizu joshi daigaku (éd.), 18-19 seki, Edo kara Tōkyō he : toshi bunka no kōchiku to hyōshō — Heisei 17nendo katsudō hōkokusho. Shinpojiumu-hen I (D’Edo à Tōkyō, XVIIIe-XIXe siècles. Construction et représentations d’une culture urbaine. Actes des activités de l’année 2006 : colloques volume I), Tōkyō, Ochanomizu kokuritsu joshi daigaku, 2006, p. 40-48 (en japonais).
  12. « ヨーロッパと日本における建築文化財保存についての考察 [Yōroppa to nihon ni okeru kenchiku bunkazai hozon ni tsuite no kōsatsu] » (Réflexions sur la conservation des édifices classés biens culturels en Europe et au Japon), dans Ochanomizu joshi daigaku (éd.), Hikakuteki nihongaku kenkyū no taiwa to shinka — Heisei 17 nendo katsudō hōkokusho. Shinpojiumu-hen II (Exploration et dialogue autour des études comparatives sur le Japon. Actes des activités de l’année 2006 : colloques, volume II), Tōkyō, Ochanomizu kokuritsu joshi daigaku, 2006, p. 31-40 (en japonais).
  13. « 歴史都市京都の景観保存—伝統と自然について [Rekishi toshi Kyōto no keikan hozon – dentō to shizen ni tsuite] » (La conservation du paysage urbain à Kyōto, ville historique – sur les héritages et la nature), dans Ōtani (dir.), Kansai bunka kenkyū, volume 11, Mukogawa, Mukogawa Kansai Culture Research Center, 2007, p. 9-17 (en japonais).
  14. « L’architecture palatiale et les jardins de Kyōto, aux xvie et xviie siècles) », Annuaire. Résumé des conférences et travaux, 140e année, 2007-2008, Paris, EPHE SHP, 2009, p. 393-395.
  15. « Urbanisme et paysage urbain de Kyōto, la capitale impériale. Première partie : Aux origines du paysage urbain », Annuaire. Résumé des conférences et travaux, 141e année, 2008-2009, Paris, EPHE SHP, 2010, p. 350-354.
  16. « 西洋思想における「感性」概念について―あるフランス人建築史家が日本の家と庭の伝統的な風景に見た感性表現 [Seiyō shisō ni okeru “kansei” gainen ni suite – aru furansu-jin kenchikushi-ka ga nihon no ie to niwa no dentō-teki na fūkei ni mita kansei hyōgen] » (Le concept de kansei [sensibilité] dans la philosophie occidentale – expression du kansei dans le paysage de la maison japonaise et de son jardin, à travers la perception d’un historien français de l’architecture), Kansei tetsugaku 感性 (Revue de philosophie de la sensibilité), 2010, vol. 10, p. 5-44 (en japonais).
  17. « 日本庭園について英、仏語で出版された3冊の主要な書物-Landscape Gardening in Japan、ジョサイア・コンドル(1893年)、The Gardens of Japan、 原田治郎 (1928年)、 Art of the Landscape Gardens in Japan、田村剛(1935年) [Nihon teien ni tsuite ei, futsu-go de shuppan sareta sansatsu no shuyō na shomotsu] (Les trois premiers ouvrages de référence, publiés en anglais ou en français, sur les jardins japonais : Landscape Gardening in Japan, de Josiah Conder [1893], The Gardens of Japan, de Harada Jirō [1928], Art of the Landscape Gardens in Japan, de Tamura Tsuyoshi [1935]), dans Center for Comparative Japanese Studies annual bulletin (7), Tōkyō, Ochanomizu kokuritsu joshi daigaku, 2010, p.  65-78 (en japonais).
  18. « Les jardins paysagers des seigneurs domaniaux de l’époque d’Edo et les manuels relatifs à la composition des jardins. Première partie : Des manuels de paysage médiévaux aux parcs paysagers pré-modernes », Revue du paysage. Revue scientifique sur le projet et l’aménagement du paysage, n° 8, 2012 (revue en ligne).
  19. « Les seigneurs domaniaux, nouveaux mécènes de l’art des jardins dans le Japon de l’époque d’Edo », Annuaire. Résumé des conférences et travaux, 143e année, 2010-2011, Paris, EPHE SHP, 2012.
  20. « Les jardins paysagers des seigneurs domaniaux de l’époque d’Edo et les manuels relatifs à la composition des jardins. Seconde partie : L’apparition de la figure de l’architecte-paysagiste et la transmission du savoir à travers les manuels imprimés », Revue du paysage. Revue scientifique sur le projet et l’aménagement du paysage, n° 8, 2012 (revue en ligne).
  21. « Les techniques de construction d’un corps de logis au xviie siècle. Le shoin 書院 de la villa secondaire de Katsura », Annuaire. Résumé des conférences et travaux, 144e année, 2011-2012, Paris, EPHE SHP, 2013, p. 276-288.
  22. « Les ermitages impériaux et la villa de Shugakuin au xviie siècle », Annuaire. Résumé des conférences et travaux, 145e année, 2012-2013, Paris, EPHE SHP, 2014, p. 346-360.
  23. « La topographie légendaire de l’ermitage de Katsura. Renaissance aristocratique et paysagère dans le Japon du XVIIe siècle », Comptes rendus des séances de l’Académie, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Librairie De Boccard, Fascicule 2013-IV, 2015, p. 1741-1771.
  24. « 17世紀日本における皇族の「隠宅」について » (Les ermitage de la famille impériale dans le Japon du XVIIe siècle), Nichifutsu bunka 日仏文化, n° 84, Mars 2015, p. 161-163 (en japonais).
  25. « Le paravent de Shugakuin, ou la représentation d’une scène de vie bucolique dans un ermitage de la famille impériale », Annuaire. Résumé des conférences et travaux, 146e année, 2013-2014, Paris, EPHE SHP, 2015, p. 379-390.
  26. « La topografia leggendaria des complesso di Katsura », Asiatica Ambrosiana. Classe di Studi sull’ Estremo Oriente, Sezioni di Studi Cinesi, Giapponesi, Indiana, Vol. 7, coll. Biblioteca Ambrosiana. Roma, Bulzoni Editore, 2015, p. 147-171 (en italien).
  27. « The genius loci of Katsura: literary landscapes in early modern Japan », Studies in the History of Gardens & Designed Landscapes, London, Taylor and Francis Group, 2016, p. 1-23. Publication papier et en ligne.
  28. « Les reconstructions du palais impérial au cours de la période pré-moderne. Première partie : le palais impérial à la fin de la période médiévale (XVe-XVIe siècles) », Annuaire. Résumé des conférences et travaux, 147e année, 2014-2015, Paris, EPHE SHP, 2016, p. 346-360.
  29. « L’exposition des collections et l’accrochage des peintures dans le Japon médiéval », Asiatica Ambrosiana. Classe di Studi sull’ Estremo Oriente, Sezioni di Studi Cinesi, Giapponesi, Indiana, Vol. 8, coll. Biblioteca Ambrosiana. Roma, Bulzoni Editore, 2017, p. 43-75.
  30. « Les reconstructions du Palais impérial, au cours de la période pré-moderne. Deuxième partie : le monde de la charpenterie et les reconstructions du Palais impérial, dans le Kyōto du xviie siècle », Annuaire. Résumé des conférences et travaux, 148e année, 2015-2016, Paris, EPHE SHP, 2017, p. 388-395.

Comptes rendus de lecture

  1. (2008) « Capitalscapes. Folding Screens and Political Imgination in Late Medieval Kyoto, par Matthew Philip McKelway, Honolulu, University of Hawai’i Press, 2006 », dans Cipango – Cahiers d’études japonaises, n° 15, p. 238-245.
  2. (1999) « L’architecture et ses modèles en Asie du sud-est, de Jacques Durmarçay », in Bulletin de L’École Française d’Extrême-Orient, n° 86, p. 480-483.
  3. (1998) « Tachibana no Toshitsuna, De la création des jardins  (traduction du Sakuteiki, texte présenté, traduit et annoté par M. Vieillard-Baron, illustré par Sylvie Brosseau. Maison Franco-Japonaise, Tôkyô », in Cipango – Cahier d’études japonaises, n° 8, p. 246-255.
  4. (1997) « Morse Sylvester Edwars : Les maisons japonaises et leur environnement (traduit de l’américain puis adapté par Marie et Claude Burgeon), Éditions Kimé, Paris 1996, 343 pages », in Arts Asiatiques, tome 52-97, p. 166-167.

Responsabilités scientifiques et pédagogiques

Direction de diplômes, thèses et HDR

Diplôme en cours

  1. Romina Bartocci : Le kofun octogonal, tombe de l’antiquité japonaise. 1ère inscription à l’EPHE en 2016. Soutenance prévue 2018.

Titres des thèses en cours

  1. Soizik Bechetoille, Reconstructions et restaurations des monuments de bois : les techniques traditionnelles du Japon face aux enjeux de la modernisation, de la construction du sanctuaire de Heian à Kyōto à la reconstruction du pavillon de l’Ultime suprême de l’ancien palais impérial de Nara. 1ère inscription en thèse à l’EPHE en 2009.
  2. Giada Ricci, L’espace muséographique au Japon. Concepts et spécificités de la mise en exposition des œuvres dans les musées d’art. 1ère inscription en thèse à l’EPHE en 2011.
  3. Delphine Vomscheid, La question patrimoniale des vestiges des résidences de guerriers, dans les ancienne villes-sous-château de l’époque pré-moderne (1573-1868) : le cas de la ville de Kanazawa. 1ère inscription en thèse à l’EPHE en 2012.
  4. Wu Xiaoxiao, Les thèmes paysagers chinois sur les paravents japonais des périodes ancienne et médiévale. 1ère inscription en thèse à l’EPHE en 2011.

Thèses soutenues

  1. (2007) B. Jacquet (MCF, EFEO), Les principes de monumentalité dans l’architecture moderne. Analyse du discours architectural dans les premières œuvres de Tange Kenzō (1936-1962), co-direction avec J.-L. Cohen, mention « Très honorable et félicitations du jury à l’unanimité », Université de Paris VIII.
  2. (2012) C. Tiry-Ono (Professeur à l’École nationale d’architecture Paris-Val de Seine ; chef du Bureau de la recherche architecturale, urbaine et du patrimoine, Ministère de la Culture), L’architecture des déplacements comme forme de construction métropolitaine au Japon. Permanence et renouvellement d’une figure de centralité urbaine (fin XIXe – XXe siècle), mention « Très honorable et félicitations du jury à l’unanimité », EPHE.
  3. (2016) Y. Gloaguen (ATER au Collège de France), Les villas réalisées par Antonin Raymond dans le Japon des années 1920 et 1930. Une synthèse entre modernisme occidental et habitat vernaculaire japonais, mention « Très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité », EPHE.

HDR

  1. (2013) Y. Bruneton (PU, Université Paris-Diderot), Pour une herméneutique des sources médiévales coréennes : sources officielles et privées, épigraphie (Xe-XIVe siècles), EPHE, Section des Sciences Historiques et Philologiques.

Directions de programmes de recherche

  1. Responsable (avec A. Thote, DE EPHE)) du programme « Glossaire des termes spécialisés en archéologie, histoire de l’art, culture visuelle et histoire de l’architecture de la Chine et du Japon, CRCAO-UMR 8155, depuis 2018.
    Responsable du programme « Pratiques patrimoniales et paysagères de la ville japonaise », CRCAO-UMR 8155, de 2014 à 2018.
  2. Responsable (avec A. Horiuchi, PU Université Paris 7-Diderot) du programme « Savoirs et techniques du Japon médiéval et pré-moderne », CRCAO-UMR 8155, de 2014 à 2017.
  3. Responsable du programme de recherche « Atlas historique de Kyōto, analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de son environnement », CRCAO-UMR 8155, en collaboration avec le Centre du Patrimoine mondial de l’UNESCO, de 1999 à 2008.
  4. Responsable (avec S. Petitmengin, CNRS) du programme de recherche « Fonds Louis Kreitmann – un polytechnicien français au Japon dans les années 1870 », CRCAO-UMR 8155, en collaboration avec l’Institut historiographique de l’Université de Tōkyō, de 2004 à 2008.
    Directions de programmes de recherche
  5. Responsable (avec A. Thote, DE EPHE)) du programme « Glossaire des termes spécialisés en archéologie, histoire de l’art, culture visuelle et histoire de l’architecture de la Chine et du Japon, CRCAO-UMR 8155, depuis 2018.
  6. Responsable du programme « Pratiques patrimoniales et paysagères de la ville japonaise », CRCAO-UMR 8155, de 2014 à 2018.
  7. Responsable (avec A. Horiuchi, PU Université Paris 7-Diderot) du programme « Savoirs et techniques du Japon médiéval et pré-moderne », CRCAO-UMR 8155, de 2014 à 2017.
  8. Responsable du programme de recherche « Atlas historique de Kyōto, analyse spatiale des systèmes de mémoire d’une ville, de son architecture et de son environnement », CRCAO-UMR 8155, en collaboration avec le Centre du Patrimoine mondial de l’UNESCO, de 1999 à 2008.
  9. Responsable (avec S. Petitmengin, CNRS) du programme de recherche « Fonds Louis Kreitmann – un polytechnicien français au Japon dans les années 1870 », CRCAO-UMR 8155, en collaboration avec l’Institut historiographique de l’Université de Tōkyō, de 2004 à 2008.

Participation à des programmes de recherche et à des réseaux scientifiques

  1. Membre du programme de recherche « Interactions between rivals. The Christian mission and Buddhist sects in Japan during the Portuguese presence », Portuguese Foundation for Science and Technology (FCT), Lisbonne, Portugal, de 2012 à 2015.
  2. Chercheur associé et membre du comité scientifique du Réseau Japarchi, Réseau scientifique thématique des chercheurs sur l’architecture et la ville japonaises, Direction de l’architecture, Ministère de la Culture, depuis 2008.
  3. Chercheur associé au Centre d’Études Comparatives sur le Japon de l’Université Nationale d’Ochanomizu (Tōkyō), de 2006 à 2011.
  4. Membre du programme de recherche « Human culture in Kansai region : the motivation of socio-culture formations », Ministère de l’Éducation et de la recherche du Japon, Centre de Recherche sur la Culture du Kansai de Mukogawa, de 2004 à 2008.
  5. Membre du Réseau NORAO (Nouvelles organisations régionales en Asie orientale, GDR-CNRS LIBERGÉO, sous la responsabilité de T. Sanjuan (PU, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne) et M. Franck (PU, INALCO), de 2005 à 2013.
  6. Membre du programme de recherche « Les espaces urbains en Asie : les hôtels comme lieux de sociabilité dans les villes asiatiques », Atelier Espaces asiatiques, sous la responsabilité de T.  Sanjuan (PU, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne), Laboratoire Espace et Culture (URA 1690), Institut de Géographie, de 1998 à 2003.
  7. Membre du réseau de la recherche architecturale « Métropoles d’Asie-Pacifique : architecture et urbanisme comparé », Institut Parisien de Recherche Architecture Urbanistique et Société, IPRAUS-UMR 7543, de 1996 à 2002.
  8. Membre du groupe de recherche « Histoire des techniques et des sciences en Chine, en Corée et au Japon », GDR-CNRS 798, sous la responsabilité de J. Gernet (Prof., Collège de France), de 1994 à 1998.

Organisation de colloques et de journées d’études

  1. Responsable de la journée d’études  « Le Japon et l’influence des missionnaires portugais », co-organisé par le CRCAO-UMR 8155 et le CHAM – Centro de História d’Aquém e d’Além-Mar (Universidade Nova de Lisboa), Paris, EPHE (Sorbonne, salle G. Paris), 11 octobre 2016.
  2. Responsable (avec A. Kobiljski, CR CNRS) de la journée d’études internationale « Japan’s Modern Elites : Translators, Doctors, Engineers, and Architects », organisée par le CRCAO-UMR 8155 et le CCJ-UMR 8173, Paris, EHESS, 4 juin 2015.
  3. Responsable (avec B. Jacquet, MCF EFEO) du colloque « Mutations paysagères et patrimoniales de la ville japonaise », organisé par l’EPHE, l’EFEO et le CRCAO-UMR 8155, Paris, Collège de France, 24 et 25 octobre 2013.
  4. Responsable (avec B. Jacquet, MCF EFEO) du colloque « Réception et diffusion en Occident de l’espace architectural et de l’art des jardins du Japon, de l’ère Meiji et au début du XXe siècle », organisé par l’EFEO et le Centre d’Études Comparatives sur le Japon de l’Université nationale d’Ochanomizu, Tōkyō, Université nationale d’Ochanomizu, 3 et 4 juillet 2010.
  5. Responsable du colloque international « D’Edo à Tōkyō XVIIIe-XIXe siècles, construction et représentations d’une culture urbaine », en collaboration avec le Centre d’études comparatives sur le Japon de l’Université nationale d’Ochanomizu. Paris, Collège de France, 24 et 25 mars 2006.
  6. Co-organisateur du voyage d’étude « Radicalité et circonstancialité : l’architecture contemporaine au Japon ». Voyage d’étude au Japon de 30 architectes, urbanistes et enseignants des écoles d’architecture, organisé par la revue Le Moniteur-Architecture-Mouvement-Continuité, mars 2005.
  7. Président et organisateur de la section « Urban and Environmental Studies », de la Conférence Triennale de l’Association Européenne des Études Japonaises (EAJS), Budapest, juillet 1997.

Autres

Projets réalisé

  1. 2018 : lauréat, avec F. Mercier paysagiste, M. Tardits et F. Salama architectes, du 27e Festival international des jardins, pour la réalisation d’un jardin de 210m2 au Conservatoire international des parcs et jardins de Chaumont-sur-Loire. Thème du concours 2018 : « Les jardins de la pensée ».

Page personnelle