Voir toutes les actualités liées à un auteur Jean-Jacques Origas


Doctorat ⎜ La figure de l’artiste et la question de l’art dans la littérature du Japon moderne

Auteur(e) : Minami Asuka
Titre de la thèse : « La figure de l’artiste et la question de l’art dans la littérature du Japon moderne ».
Établissement d’obtention : INALCO, Paris
Direction : Jean-Jacques Origas

Soutenance : 2003

Résumé

Le milieu des beaux-arts institutionnalisé après la Restauration de Meiji en 1868 changea la conception de l’art dans l’Archipel. La nouvelle esthétique ainsi que la conception de l’art et de l’artiste introduites de l’Occident influencèrent plus particulièrement les hommes de lettres qui recherchaient des sujets modernes et des façons originales de décrire. Nous examinerons l’évolution de la perception de l’art ainsi que celle de l’image de l’artiste à l’époque moderne au Japon en divisant notre recherche en cinq parties dans lesquelles une dizaine d’écrivains représentatifs seront étudiés. La première partie est consacrées à la problématique du nu à l’ère Meiji: comment les critiques d’art ainsi que les hommes de lettres japonais acceptent ou refusent le nu, une valeur artistique venue de l’Occident. La seconde partie concerne les difficultés de réadaptation des peintres japonais à leur pays après qu’ils ont profondément assimilé les valeurs artistiques de l’étranger. Les lieux décrits fonctionnent comme un dispositif destiné à apaiser les angoisses des protagonistes. Dans la troisième partie, nous abordons les problèmes liés à la perception de l’art: la traduction de certaines notions d’art plastique et la mise en pratique de ces notions dans les oeuvres littéraires. Dans la quatrième partie, nous traitons de la représentation de scènes fantastiques à travers les figures de peintres. Chacun des artistes tisse un récit relatif en se référant habilement à des textes multiples, étrangers et japonais. La cinquième partie est consacrée à l’analyse de l’attitude qui consiste à dépasser l’influence de l’art occidental, à travers deux personnages qui illustrent la vie de peintres japonais en Europe au tournant des années 1930. Ainsi, ce travail touche aussi bien à l’histoire de la littérature japonaise qu’à histoire de l’art, autour de la représentation des personnages d’artistes et de la description de scènes picturales